Admissions : conseils et informations supplémentaires

I. Conseils pour le dossier d’admission

Dans le cadre de votre demande d’admission, vous êtes invité·e (A) à indiquer dans un document du dossier votre choix de combinaison de langues et d’orientation disciplinaire et (B) à nous soumettre un document nommé projet professionnel et (C) un autre document nommé projet de mémoire. Des indications sur ces trois éléments vous sont fournies ci-après.

A. Choix de la combinaison de langues et de l’orientation disciplinaire

Combinaison de langues

Le français est la langue pivot du master. Par conséquent, cette langue est toujours une des deux langues de la combinaison choisie. Pour le choix de l’autre langue de la combinaison, choisissez votre langue première (ou langue maternelle), c.-à-d. la langue que vous jugez le mieux maîtriser et depuis laquelle vous traduirez vers le français ou vers laquelle vous traduirez depuis le français. Notez qu’en cas d’admission au sein du master, vous avez la possibilité de renforcer votre maîtrise d’une troisième langue.

Orientation disciplinaire

  • Si l’anglais est une des deux langues de votre combinaison, vous pouvez choisir entre l’orientation disciplinaire Lettres, sciences humaines et sociales [LSHS] ou Interfaces numériques [NUM].
  • Si le russe est une des deux langues de votre combinaison, vous pouvez choisir entre l’orientation disciplinaire Lettres, sciences humaines et sociales [LSHS] ou Droit et sciences juridiques [JUR]).
  • Pour toute autre langue : vous devez choisir l’orientation disciplinaire Lettres, sciences humaines et sociales [LSHS]. Notez qu’en cas d’admission au sein du master, vous avez la possibilité de suivre les enseignements d’une autre orientation disciplinaire que la vôtre.

B. Projet professionnel

Ce document, qui ne doit pas excéder 3 à 5 pages, sera remis de préférence au format pdf.

Dans ce document concernant votre projet professionnel (qui s’apparente à une lettre de motivation), nous vous demandons d’exposer de manière argumentée les motivations qui vous amènent à faire le choix de la traduction en tant qu’orientation professionnelle.

Voici quelques pistes de réflexion pour préparer le « projet professionnel » à nous remettre :

  • Commencez par faire un bilan de vos compétences et de vos envies : que savez-vous faire concrètement, quelles expériences avez-vous acquises, quels sont vos atouts que souhaitez-vous faire, que ne voulez-vous pas faire ? Envisagez-vous de poursuivre vos études après le master ? À quelles fins ? Souhaitez-vous privilégier la recherche ou la pratique ?
  • Demandez-vous en quoi cela peut se traduire en termes de métier, de situation professionnelle. Dans quel secteur souhaitez-vous travailler plus particulièrement ? Avez-vous une idée précise de ce secteur ? Dans quel type de structure (privée, publique, nationale, internationale, grande entreprise, PME, associative, à votre compte) et à quel type de poste aimeriez-vous travailler ? Est-ce que votre choix est en accord avec la réalité socioéconomique ?
  • Élaborez la stratégie à mettre en œuvre pour réaliser votre objectif : compétences à améliorer, contacts, stages, mémoire, etc. Essayez d’envisager les obstacles auxquels vous pourrez être confronté.e. Fixez des délais, des échéances.
  • Enfin, présentez tout cela de façon claire et précise. Seront privilégiés le réalisme, la cohérence, la motivation et la démonstration d’une certaine réflexion sur votre avenir.

Une fois que vous avez établi votre projet professionnel, vous pouvez vous tourner vers l’élaboration de votre projet de mémoire en fonction de vos objectifs.

Si vous comptez poursuivre en doctorat après le master, orientez-vous vers un projet de recherche. Si vous comptez entrer dans la vie active, choisissez un projet de traduction. C’est la nature de votre projet qui déterminera la validation recherche ou professionnelle du master.

C. Projet de mémoire

Ce document, qui ne doit pas excéder 3 à 5 pages (hors annexes éventuelles, telles une bibliographie, des notes, etc.), sera remis de préférence au format pdf.

Nous vous demandons d’y présenter et d’y préciser quel serait le sujet du mémoire que vous aimeriez traiter dans le cadre de l’orientation que vous souhaitez suivre (professionnalisante ou recherche).

Pour vous guider dans votre choix de projet de mémoire, voici des informations sur le mémoire que doivent réaliser les étudiant·e·s du master selon l’orientation choisie (professionnalisante | recherche).

projet de mémoire : orientation professionnalisante

En M1, le mémoire consiste en une traduction professionnelle de 30.000 signes, assortie d’un commentaire de traduction et de 5 fiches de lecture (en relation avec la ou une problématique posée par la traduction).

En M2, le mémoire consiste en une traduction professionnelle de 60.000 signes. Ce document peut s’inscrire dans la continuité de ce que vous aurez traduit pour le mémoire de M1.

projet de mémoire : orientation recherche

En M1, vous aurez à rédiger 40 à 50 pages (feuillets de 1.500 signes min.) qui pourront prendre la forme d’un commentaire de traductions comparées ou d’une réflexion sur une question théorique.

En M2, vous rédigerez 80 à 100 pages (feuillets de 1.500 signes min.) qui pourront ou non porter sur le même sujet que l’année précédente.

Choix du matériel proposé pour le projet de mémoire

Dans le document exposant votre projet de mémoire, vous spécifierez sur quel contenu vous envisagez de travailler. Par conséquent, vous indiquerez quelle oeuvre ou autre type de contenu selon l’orientation disciplinaire que vous avez choisie (par ex. une partie d’ouvrage littéraire ou d’article en sciences humaines et sociales ou une partie de site web ou, pour l’orientation juridique, un texte de nature juridique) vous envisagez de traduire (mémoire professionnalisant) ou de prendre comme corpus d’une problématique de recherche (mémoire de recherche). Nous vous demandons par conséquent non pas de nous soumettre une traduction (ou un échantillon de traduction), mais bien un projet de mémoire (lequel impliquera une traduction ou une étude de traduction si vous êtes admis·e.).

Les contenus que vous vous proposez de traduire doivent être inédits, c.-à-d. qu’ils ne doivent pas déjà avoir fait l’objet d’une traduction dans la langue cible.

Il n’est pas nécessaire que le projet que vous soumettez couvre la totalité d’un contenu (ouvrage imprimé, contenu en ligne ou sur support multimédia, etc.) ; par contre, veillez à choisir avec soin les passages les plus intéressants du point de vue traductologique.

Au cas où vous n’auriez pas encore délimité un corpus de texte ou un contenu précis (ouvrage imprimé, contenu en ligne ou sur support multimédia) pour le projet que vous entendez soumettre avec votre candidature, efforcez-vous de définir avec précision le(s) centre(s) d’intérêt susceptible(s) d’orienter votre recherche d’un contenu à traduire, de vous documenter sur le(s) sujet(s), de réfléchir aux problèmes de traduction qu’il(s) pourrai(en)t poser et d’élaborer une bibliographie. Note : vous pouvez consulter le descriptif des cours de licence proposés par la section « traduction » du DEPA pour y relever des indications bibliographiques qui pourraient vous aider à parfaire votre réflexion.

Notez qu’il est possible que votre dossier soit admis, mais que nous vous demandions d’étoffer votre projet de mémoire et de nous le soumettre à nouveau au cas où, au terme de l’épreuve écrite, vous êtes admis à l’entretien avec le jury.

Votre projet de mémoire n’est pas contractuel : si vous êtes admis·e, la proposition émise dans votre projet de mémoire pour votre candidature peut être rediscutée avec vous. au besoin, vous pourrez changer d’orientation en cours de master (de recherche à professionnel et vice-versa).

II. Épreuve écrite et entretien

Si l’épreuve écrite est organisée en présentiel, elle est ordinairement organisée le même jour que l’entretien : l’épreuve écrite a lieu le matin ; l’entretien l’après-midi.

Épreuve écrite en présentiel

L’épreuve écrite, d’une durée de 1 h 30, est constituée par un sujet de thème et un sujet de version dont l’objet peut différer selon l’orientation disciplinaire choisie (Lettres et sciences humaines, Interfaces numériques ou Droit et sciences juridiques) et le niveau de difficulté adapté au niveau pour lequel vous postulez (M1 ou M2).

Aucun instrument d’appui de type dictionnaire ou autre n’est admis durant l’épreuve.

Si vous possédez deux langues en sus du français, choisissez comme langue d’épreuve celle de ces deux langues que vous pensez maîtriser le mieux.

En cas d’échec à l’épreuve écrite, aucune motivation n’est fournie et le ou la candidat·e n’est pas convoqué·e à l’entretien.

Entretien

L’entretien, d’une durée approximative de 15 à 20 min., vise à permettre au jury, sur la base des éléments réunis dans le dossier et de l’épreuve écrite, de vérifier la qualité, la cohérence et la faisabilité de votre projet d’études ainsi que votre compétence linguistique en français et dans votre autre langue forte.

III. Avis pédagogique et admission administrative

L’avis pédagogique et l’admission administrative sont deux procédures distinctes.

L’avis pédagogique est rendu par la commission pédagogique du master. Cet avis est transmis en deux temps à l’administration :

  • après l’examen du dossier de candidature ;
  • si vous avez été admis.e aux épreuves, au terme de celles-ci.

Si cet avis est négatif après examen du dossier ou après les épreuves, la motivation générale du refus d’admission vous sera communiquée par l’administration.

Notez qu’en cas d’admission, la commission pédagogique peut vous proposer :

  1. l’admission au niveau (M1 ou M2) demandé ;
  2. l’admission à un autre niveau que celui demandé ;
  3. une admission conditionnelle, c.-à-d. comportant l’obligation de suivre des cours supplémentaires (M2 dit « intensif ») ou des cours de renforcement de compétences spécifiques (M1/M2) ;

Si l’avis pédagogique est positif, l’administration de l’université entreprend les démarches de vérification de votre dossier (validité du titre, etc.) avant de vous convoquer au bureau des inscriptions (acquittement des droits d’inscription).

Durant cette période de vérification et jusqu’à la convocation au bureau des inscriptions, vous recevrez un ou plusieurs courriers électroniques de l’administration (secrétariat des masters, etc.).

La période de traitement des dossiers par l’administration peut être longue. Par conséquent, si vous avez été admis mais que la procédure d’inscription n’est pas encore arrivée à son terme à la date de début des cours, vous pouvez et devez suivre les cours dans l’attente de votre inscription définitive.